top of page

TORENGIAU

Eun pequit d'histouesĕ...

Un peu
d'histoire...

Eul torengiau est eunĕ nenguĕ latinĕ à apendĕr au sourgroupĕ dais palurĕs galoromanĕs. I s'hoat defaupiy dens la perouincĕ histouriquĕ franceisĕ : la Torouenĕ.

L'eiguiaumĕ est cloassifiaiy coumĕ eun palair centrau d'oïl laiz l'euliainoues e eul beirruhau. I depart coque tot, ampola seunĕ de pousicion geographiquĕ, dais characterissiquĕs dais palurĕs de la Galarnĕ (maighnoz, angĕvin e podĕvin-santhongeis) e dau borbouneis, palurĕ dau Decors.

Eul lom de la nenguĕ perouint dau latin TURONICELLU, ghli-metussĕm saighliy de TURONES, à etĕr eul lom qui desinouet eul peubĕl oureinau gaulhoues perzent an Torouenĕ : les Turons. Galĕ deloumuniĕzon voueint dau gaulhoues TURO, à seinifiair 'bosensghlaiy' oz 'fourcioabĕl'.

Le tourangeau est une langue latine appartenant au sous-groupe des parlers gallo-romans. Il s'est développé dans la province historique française : la Touraine (Turoigne).

L'idiome est classé comme un parler central d'oïl aux côtés de l'orléanais et du berrichon. Il partage malgré tout, au vu de sa position géographique, des caractéristiques des parlers de l'Ouest (mainiot, angevin et poitevin-saintongeais) et du bourbonnais, parler du Croissant.

Le nom de la langue provient du latin TURONICELLU, lui-même issu de TURONES, étant le nom qui désignait le peuple originel gaulois présent en Touraine : les Turon(e)s. Cette dénomination vient du gaulois TURO, signifiant 'gonflé' ou 'fort'.

bottom of page